Photographier les oiseaux

petite mesange bleue

Les oiseaux et leurs photos vous font craquer, mais comment les photographier ?

Que vous habitiez en ville ou à la campagne les oiseaux sont partout et sont des sujets que nous pouvons photographier à toutes les saisons, quel matériel choisir et comment s'y prendre pour saisir leurs attitudes ?

Il est vrai que les oiseaux ont tendance à s'envoler dès que vous pointez le nez de votre objectif sur l'un d'eux, sauf en ville ou pigeons et moineaux très habitués à l'être humain sont beaucoup moins sauvages. Nous ferons donc nos premiers essais avec ceux des villes avant de prendre ceux du jardin puis d'autres en pleine nature...


L'objectif :

Evidemment vous avez tenté de les prendre en photo avec votre objectif standard... et que voit-on ?
D'une part vous êtes très déçu : l'oiseau est si petit sur la photo qu'on le voit à peine, hum, oui le téléobjectif s'impose. D'autre part si vous les avez pris marchants sur l'herbe la photo n'est en général pas très esthétique : il va falloir apprendre à se mettre à leur hauteur : donc règle numéro 1 : ne pas prendre des oiseaux petits perchés très haut au-dessus de votre tête, et par contre pensez à vous accroupir ou vous allonger pour prendre les oiseaux au sol... heuuu en ville évitez quand même de vous applatir sur la macadam (je blague bien sûr) ;-)


Quel objectif ?
Si vous devez aquérir un bridge, il vous faudra une focale d'un minimum de 200mm pour photographier les oiseaux des villes et de votre jardin, c'est absolument un minimum.

Certains bridges proposent actuellement des objectifs pouvant aller jusqu'à 300 voire 350 mm avec ou sans ajout de téléconvertisseur. Ne les ayant pas moi même expérimentés, je ne sais pas ce que cela donne sur les oiseaux en fonction de leur retard au déclenchement. Cependant j'ai vu des photos d'oiseaux prises avec, cela est donc possible. Il faut absolument que votre bridge soit stabilisé pour pouvoir utiliser les longues focales.

Quel objectif ?
Si vous devez aquérir un bridge, il vous faudra une focale d'un minimum de 200mm pour photographier les oiseaux des villes et de votre jardin, c'est absolument un minimum.

Si vous possédez un réflex on prendra toujours un minimum de 200 mm, avec une prédilection tout de même pour des focales entre 300 et 500 mm.

Attention au flous de bougés, la stabilisation devient quasiment indispensable à partir de 300 mm à moins de prendre toutes vos photos sur trépieds, ce qui n'est pas évident avec les oiseaux qui bougent beaucoup.
Nous privilégierons les focales de 400 mm, un objectif de 500mm étant cher, lourd et nécessitant un monopode au minimum, nous le laisserons de côté pour nos débuts et pour des budgets non élastiques, ceci dit le 500mm est vraiment un + pour les photos animalières, si votre budget vous le permet et si votre passion première est la photo animalière et que vous êtes costauds, n'hésitez pas. Mais comme c'est un budget très important je m'en tiendrai aux focales juste un peu inférieures.
Dans chaque marque il est en général possible de trouver un zoom ou un objectif fixe stabilisé dans ces focales. Chez canon nous prendrons soit le zoom 100-400 L IS f5.6 soit le fixe 300/f4 + un convertisseur 1.4 qui semblent être les 2 meilleurs objectifs pour l'animalier (en dehors du sublime 500 mais à un prix très conséquent).
Le 300mm existe aussi en ouverture 2.8 chez Canon mais dépasse nettement le budget de l'amateur.


Comment s'y prendre ?

petit rouge-gorge

En ville : c'est relativement facile et vous ferez vos armes sur pigeons et moineaux très familiers, vous apprendrez ainsi à gérer vos cadrages, le but étant d'avoir à recadrer le moins possible la photo finale.

Dans votre jardin : installez une ou 2 mangeoires et/ou des boules de graisse à environ 1.5m de haut dans un espace dégagé, près d'une branche qui servira de perchoir aux oiseaux avant qu'ils ne viennent se poser sur la mangeoire.
Pensez au moment d'installer la mangeoire à l'endroit où vous devrez vous situer par rapport au soleil pour prendre les photos.

Sachez qu'à plus de 5 mètres ou 6 mètres même avec un 400mm votre petit oiseau finira par devenir minuscule sur la photo, pensez-y au moment d'installer vos mangeoires.
Sachez que si vous commencez à nourrir les oiseaux il vont devenir dépendants, surtout l'hiver, il est donc, par respect pour la nature, hors de question de nourir les oiseaux une semaine en hiver puis de les laisser tomber une fois que vous avez pris quelques prises de vues.


Apprivoisez vos oiseaux

Plus les oiseaux vous verront plus il prendront l'habitude de vous voir naviguer et vous reconnaitront. Je parle aussi aux oiseaux, ils sont sensibles au son de la voix et j'ai un "copain rouge-gorge" qui vient me dire bonjour tous les matins et ceci bien avant que je ne lui installe une mangeoire.

Au jardin les oiseaux qui fréquentent le plus les mangeoires sont les mésanges dont la très jolie et acrobate mésange bleue, les moineaux, les verdiers, la sitelle est plus discrète mais apprécie aussi de venir visiter les boules de graisse.


Que mettre dans les mangeoires ?

Des graines pour oiseaux du ciel, des graines de tournesol, et des cacahuètes, du millet si vous désirez attirer les chardonnerets. Attention avec les cacahuètes : surtout pas de cacahuètes salées, mettez des arachides décortiquées non salées, brutes, dans des mangeoires spéciales et non pas sur une mangeoire à plateau, les oiseaux pourraient s'étouffer avec, il faut donc qu'ils viennent taper dedans pour les picorer.

Pour les citadins il existent des mangeoires dites de fenêtres que se fixent à l'aide de ventouses sur la vitre : voilà un moyen d'attirer au sixième étage quelques petits oiseaux que vous prendrez en photo sur le bord de la fenêtre avant qu'ils ne rejoignent la mangeoire. Vous voyez que tout est possible :-)

Vous voilà prêts :-)
Mais ohhh infortune, si de la fenêtre de la maison vous avez au bout de quelques jours ce spectacle superbe, dès que vous approchez, la plupart du temps tout le monde s'envole !!!! Il va donc falloir nous mettre "à l'affut". Ce que nous allons voir tout de suite dans le paragraphe suivant.


L'affût :

Cela peut-être la cabane du jardin dont vous laisserez la porte ou la petite fenêtre entrebaillée pour pouvoir juste y laisser dépasser votre objectif, installez-y une chaise, vous y serez ainsi plus à l'aise. Cela peut-être aussi le canapé l'été lorsque vous pourrez laisser les fenêtres ouvertes et que vos mangeoires et perchoirs sont installés près de la maison si votre maison n'est pas orientée plein sud (attention aux contre-jours). Petite mésange bleue

Cela peut-être aussi votre voiture, mais oui ! Voilà un bon affût, en plus il est mobile !
Pour la voiture : moteur arrêté, installez-vous confortablement à l'arrière de la voiture, posez un tissus vert sombre (ou aux couleurs de la nature) occultant la vitre arrière que vous aurez baissée, soulevez le tissu pour ne laisser passez que votre objectif et au besoin votre flash, et vous voilà planqués pour observer vos oiseaux à 2 mètres d'eux dans votre jardin :-)
Affuts spécialisés : ils sont démontables, revêtus de couleurs de camoufflage, se montent et se démontent assez rapidement mais ils ne sont pas gratuits, ils vous seront surtout utiles pour les animaux pris en pleine nature si le poids à transporter ne vous gêne pas, (environ 3 kilos en plus du matériel photographique). Si vous devenez des fous de photos animalières vous franchirez peut-être un jour ce pas. Il existe aussi des habits qui vous font ressembler à un sapin et plein d'autres subterfuges payants qui vous feront passer pour un fou au yeux des humains mais pour des arbres aux yeux des animaux ;-)

Je vous conseille quand même de commencer par la cabane du jardin ou la voiture.

affut Jama

Prises de vue :

Pensez toujours qu'un très gros plan ne fait que la preuve du piqué de l'objectif que vous utilisez et qu'il toujours plus agréable d'avoir un peu d'environnement en accompagnement de votre oiseau. C'est cet environnement qui donnera l'ambiance et le "charme" de votre photo.

Vitesse : Les oiseaux étant souvent très mobiles et l'usage du téléobjectif obligatoire, pour les oiseaux du jardin ou de la nature je vous conseille de ne pas descendre en dessous du 1/250ème de seconde, le mieux étant d'être plus près des 1/500ème, les oiseaux en vol sur fonds de ciel seront pris du 1/500ème au 1/2500ème de seconde.
Pensez pour les oiseaux sur fonds de ciel un peu clair à faire une correction d'expo de +1 à +2 IL si vous ne voulez pas que vos oiseaux soient trop sombres sur vos photos.

Iso : La vitesse nécessaire pourra vous faire monter en iso si vous êtes dans des lieux un peu sombres comme la forêt en hiver et vous pourrez sans crainte utiliser les 200 iso et sur certains réflex et même les 400 ou 800 iso sans montée phénoménale du bruit dans les images.

Floutez les fonds : Pour que votre oiseau ressorte mieux il est impératif d'essayer de l'avoir bien net mais sur un fond plutôt flou. Attention pour les flous d'arrière-plan, un fond flou bien géré est magnifique, par contre il ne faut pas aller dans l'exagération non plus et un fond lisse comme un mur sans aucune nuance enlève toute la profondeur à la photo, l'oiseau du coup perd du volume et fini par ressembler plus à une illustration qu'à une photo, c'est donc cette gestion du flou qui fera ou non de votre photo une photo banale ou une photo qui sort du lot. grèbe huppé
L'idéal pour avoir un fond flou est évidement que le fond ne soit pas trop proche de votre oiseau, ce qui n'est pas toujours évident lorsque les oiseaux sont pris dans les arbres, préférez donc une branche le plus possible à l'extérieur plutôt qu'au centre de l'arbre.

L'ouverture : Pour avoir de jolis fonds flous en général on peut avec le télé prendre les photos entre f4 et f8 suivant la distance qui vous sépare du sujet et la focale utilisée.

Oiseaux en vol : Pour prendre des oiseaux en vol il faut procéder comme pour n'importe quel sujet qui demande un suivi : Vous commencerez à suivre les oiseaux avec votre objectif AVANT de déclencher, vous déclencherez pendant le suivi, mais EN CONTINUANT à suivre les oiseaux même pendant et après le déclenchement, ceci est très important pour que votre photo soit réussie.

Voilà je crois que je n'ai rien oublié, à vos appareils et bonnes photos d'oiseaux :-)



Voir les cours photos suivants :

Sur le terrain :

Cours avancés :