Mon réflex fait des photos floues et ternes

appareil photo

Combien de fois n’a-t-on pas entendu cela sur internet.
Pourquoi, comment ?
Comprendre ce qui se passe.

En général cette réflexion vient souvent d’un photographe possédant son premier réflex et trouvant que son compact faisait de plus « belles » photos que son réflex tout beau, tout neuf, très cher, et la déception est grande.



Explications :
Premier point, netteté :

Un compact (ou un bridge) a une profondeur de champ bien plus grande qu’un réflex (voir la description de profondeur de champ dans le rubrique B.A.ba si vous ne la connaissez pas), il est donc assez difficile de faire des photos floues avec un compact alors que sur un réflex, du fait du capteur plus grand, la zone de netteté étant beaucoup plus réduite, le risque de flou est donc bien plus élevé.

Pour peu que le photographe utilise un téléobjectif avec une ouverture de focale à 2.8 à 1.50m du sujet et une vitesse réduite, le risque d’avoir « toute » la photo floue avec un réflex est extrêmement élevé.

On ne peut pas se servir d’un réflex comme d’un compact en tout auto. Dans beaucoup de cas les photos issues d’un réflex en mode « tout auto » seront floues, (surtout si ces photos sont prises en intérieur ou en hiver à main levée). Cela ne vient pas d’un défaut de l’appareil mais d’un problème de réglages de la part du photographe.

Pensez à bien surveillez les infos qui vous sont données dans le viseur avant de déclencher. Essayez au moins début de garder un ouverture de 8 à 11 et une vitesse supérieure à la focale de l'objectif, par exemple une vitesse supérieure au 1/60ème de seconde à 60mm, une vitesse supérieure au 1/200ème à 200mm. (voir la section B.A.ba pour plus d'explications à ce sujet).




Deuxième point, couleurs ternes :

Les photos des appareils compacts sortent beaucoup plus claquantes, car elles subissent en interne un traitement pour rendre les couleurs plus "pétantes" car le contraste et la saturation sont poussés par le traitement interne. Elles paraissent ainsi artificiellement plus belles. Mais les hautes lumières sont souvent « cramées » (pas de détails dans les nuages blancs ou les fleurs blanches), les ombres sont souvent totalement bouchées, (pas de détails dans les zones d’ombres). Bref une saturation et un contraste poussés pour flatter l’œil, mais un manque de détails donc dans les extrêmes, qui ne paraîtra pas gênant sur des photos tirées en 10x15 mais s’avèrera un immense défaut sur un agrandissement important.

Avec les appareils compacts, les images subissent aussi une accentuation forte pour faire croire à une pseudo netteté, les contours sont accentués pour compenser le manque de détails fins et les couleurs sont poussées pour flatter l’œil, mais les photos manquent de fins détails réels.

Les photos d’un appareil réflex paraissent donc plus douces (certains diront ternes ou molles) à la sortie de l'appareil et semblent au premier abord moins nettes que celles du compact du fait qu’elles n’ont pas subi de traitement interne. Les photos issues d’un réflex demandent donc un post-traitement pour délivrer toute leur quintessence.

Pourquoi ? me demanderez-vous, et bien tout simplement parce que si vos photos de réflex vous semblent au premier abord moins nettes, plus ternes, etc, elles gardent ainsi tous les détails dans les hautes lumières et dans les ombres sauf cas très extrêmes (en tout cas bien plus que sur l’image du compact). Ces détails conservés par le réflex ne demandent qu’à exploser en post-traitement que vous pourrez régler aux petits oignons vous même, de façon à préserver le maximum de détails tout en faisant chanter votre image. Alors que votre compact, lui, aura traité "toutes" vos images de la même façon en automatique, le réflex vous laisse le choix de choisir en post-traitement les réglages optimisés et personalisés qui correspondent à CHAQUE photo individuellement pour en tirer le maximum.

C’est un peu la même différence entre de la musique automatique créée par un ordinateur et un morceau de musique joué sur un vrai piano par un artiste qui va y ajouter toute sa sensibilité en fonction du morceau joué. Les mélomanes comprendront surement ce que je veux dire ;-)



Troisième point, une solution d’attente :

Pour les gens qui ont eus avant un appareil compact et qui ont au départ du mal à s'habituer aux images du réflex ou ne veulent pas se casser la tête en post-traitement il existe à l’heure actuelle dans le menu des réflex un mode qui permet de pousser la netteté, la saturation et le contraste dès la prise de vue. Vous sortirez alors des photos prêtes à imprimer comme celles de votre compact mais le post-traitement deviendra alors très difficile : des blancs cramés à la prise de vue sont irrécupérables, si la robe de la mariée est cramée et ressemble à une immense tache blanche elle le restera. Si le marié semble être fait d’une seule et unique tache noire du fait des ombres trop bouchées il ne faudra pas se plaindre.

Soit on a du « qui pète » d’entrée, soit on veut une belle photo pleine de détails subtils et on est obligé de passer par le post-traitement.

Voilà une explication à votre déception du début, mais avec un peu de temps vous allez voir que toutes les possibilités offertes par votre réflex vont bientôt vous enchanter ! Juste le temps de bien lire la doc, et d’apprendre à bien vous servir de votre réflex :-)

Et puis rien ne vous empêche de garder votre compact ou votre bridge pour les photos de famille et les photos en général et de vous servir de votre réflex pour les jours où vous voulez peaufiner vos photos :-)




Autre remarque :

Du temps de l'argentique, personne n'avait l'idée de prendre une loupe pour regarder sur une photo les fins détails au plus près, avec l'informatique et les grands écrans, vous vous retrouvez avec une photo énorme. La tentation est alors grande de disséquer chaque pixel sur une photo que vous aurez de plus agrandie à 100% et que vous observez le nez sur l'écran à l'affut des zones de floues. ( ne dites pas le contraire on l'a tous fait ;-), Imaginez lorque vous faites cela qu'en réalité vous êtes en train de disséquer votre ancien 10x15 aggrandi à 1.30 m environ sur la plus grande largeur ! on a jamais pris de loupe non plus pour regarder le poster affiché au mur, il semblerait aussi nettement moins net que la photo papier en 10x15 que vous regardiez d'un oeil admiratif ;-)

Pensez-vous aussi que sur vos photos en 10x15 ou en 13x18 vous voyiez à l'époque un décalage de 1 cm de la zone de netteté ? Je suis sûre que non. Il faut donc relativiser.


Voilà, j'espère que vous êtes rassurés sur votre appareil :-)

J'espère que ces articles vous seront utiles :-)


Voir les cours photos suivants :

Sur le terrain :

Cours avancés :