Pourquoi et comment mémoriser l'exposition

appareil photo

Pourquoi ?

Parce que parfois vous désirez faire la mesure de la lumière a un endroit précis de votre image qui ne sera ni le point de mise au point, ni une partie prépondérante de la luminosité de votre photo, ou tout simplement pour dire à votre appareil : je veux la mesure de la lumière à tel endroit.

Exemple : pour un portrait on fera la mesure de l'exposition sur la joue du modèle, que le fond soit très sombre ou très clair ce qui nous importe c'est que ce soit le visage de la personne qui soit bien exposé.
Autre exemple : mon paysage comporte des zones très contrastées : un ciel nuageux clair mais une terre sombre, ce genre de photo est très difficile à réaliser pour un appareil photo car son spectre ne s'étend pas autant dans de forts contrastes, il faudra donc privilégier soit les hautes lumières pour garder des détails dans le ciel et ses nuages, soit privilégier le sol.



Comment ?

Dans mon premier cas (portrait), je vais donc faire la mesure avec le collimateur central sur la joue de mon modèle et sans bouger je vais mémoriser l'exposition sur cette partie du visage, puis je recadre comme je le désire et je prends ma photo.

Dans le cas du paysage avec des contrastes importants, j'ai 2 choix :

1) soit décider que je vais privilégier le ciel, soit que je vais privilégier le sol, dans ce cas je ferais alors une mémorisation d'exposition sur l'un ou l'autre en procédant comme ci-dessus.

2) Si je désire obtenir une photo qui soit au tirage équilibrée entre les hautes et basses lumières, je procèderai autrement pour faire plus tard un fondu de mes images de paysages en post-traitement. J'opterais pour la prise de vue en "bracketing" je vais alors faire la mesure de la lumière sur le ciel, mémoriser l'expo mais cette fois dans ma tête ou sur un papier. Puis je ferais de même pour le sol, mesure de la lumière sur le sol, mémoriser dans ma tête ou sur un papier, je règlerai ensuite l'appareil en mode bracketting sur 3 photos et au vu des informations que j'ai noté, et du calcul moyen de la luminosité, je demanderais à mon appareil de me faire 3 photos décalées par exemple de -2/3IL, 0IL, + 2/3IL, photos qui bien sûr seront prises sur pieds afin d'obtenir un assemblage facile en post-traitement où je garderais le ciel d'une des photos et le sol d'une des autres photos. (La photo à -2/3IL privilégiera le ciel, la photo à +2/3IL privilégiera le sol, la photo à 0 me permettra de faire le choix le plus adapté entre les 2 autres au cas où). Le montage se fera dans un logiciel de retouche en déposant chaque image sur un calque et en jouant avec les masques.


Mémoriser l'expo sur les Canon 10D, 20D, 30D et 5D :

Rien de plus simple, agissez comme d'habitude, en appuyant à mi-course sur le déclencheur faites votre mise au point sur votre ciel, puis, pour mémoriser l'exposition, appuyez sur le petit bouton en forme d'étoile en haut du dos de votre appareil, et voilà votre expo est mémorisée, on ne peut pas faire plus simple :-) Recadrez, prenez la photo.
Dès que la photo est prise le système de mesure de la lumière repasse en mode normal.
Si vous désirez faire plusieurs photos de suite avec la même mémorisation d'exposition, gardez le doigt appuyé sur le petit bouton étoile pendant les prises de vues.

P.S. Il est bien entendu que pour mémoriser l'exposition il ne faut pas que vous soyez en mode multizone. La mesure de la lumière doit être réglée sur "pondérée centrale" ou "spot" sinon votre mémorisation d'exposition ne servira à rien car en multizone l'appareil fait la mesure de la lumière sur l'ensemble de l'image et non sur un endroit précis.


Voir les cours photos suivants :

Sur le terrain :

Cours avancés :